L'ECMV

MAILLOT-2014-ecmv

2017

28 Victoires individuelles
11 Prix d'équipe
3 Titres

2016

48 Victoires individuelles
26 Prix d'équipe
20 Titres
>>Voir le Tableau d'honneur 2017

1er club cycliste d'Essonne et 5ème d'Ile de France en 2016. Retrouvez toutes les infos, tous les résultats, toutes les photos des coureurs et de la vie de l'Entente Cycliste Montgeron Vigneux.

30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 09:00

Maxime MARANDON revient dans le club de sa jeunesse après un long arrêt. Il viendra garnir l’équipe UFOLEP qu’il essayera de faire briller sur les routes d’Ile de France. Il se livre à nous dans cet entretien.

ECMV : Maxime, après onze ans sans compétition qu’est-ce qui t’a poussé à reprendre une licence ?
Maxime : Je reprends le cyclisme tout simplement parce que ce sport est avant tout une passion pour moi. J’ai pris plaisir à revenir sur les courses, puis à rouler le dimanche matin ou les mardis et jeudis à Rungis. Je me suis dit que j’étais resté sur un goût d’inachevé avec mon arrêt, et je veux montrer à tout le monde ma vraie valeur. Je pense que reprendre en UFOLEP sera une belle opportunité de franchir les marches les unes après les autres.

ECMV : Pourquoi as-tu jadis arrêté le cyclisme ?
Maxime : Une vilaine blessure m’a démotivé. Je n’avais plus le goût au vélo, du moins à la compétition. J’étais tout simplement hors du coup. C’est un peu du gâchis c’est vrai ! Je pense que j’aurais pu à ce moment là me montrer bien plus tôt dans les pelotons, malheureusement c’est la vie, et je dois prendre une revanche sur celle-ci.

ECMV : Pour toi, tu es plutôt Grimpeur ? Puncheur ? Rouleur ? ou Suiveur ?
Maxime : Je me considère plutôt comme un grimpeur du fait de mon gabarit, plutôt longiligne. Malheureusement les longues côtes en Île de France ne sont pas assez présentes, et il va falloir que je développe d’autres qualités au cours de la saison. Néanmoins, je saisirai la moindre occasion pour me montrer dès que la route s’élèvera !

ECMV : Les courses recommencent dans un gros mois, quel est ton objectif pour la saison ?
Maxime : Je pense que ma reprise sera dure, je n’ai pas le rythme de la compétition et avec le temps, même si j’ai pratiqué l’école de cyclisme et donc les jeux d’adresse, cela ne nous empêche pas de perdre de l’agilité dans un peloton. Les entraînements d’hiver me permettent de côtoyer mes futurs équipiers en UFOLEP 3. On a un bon groupe, et je n’hésiterai pas à me mettre au service d’un de mes équipiers s'il est en position de l’emporter. J’essayerai également de jouer ma carte perso, si je sens que j’en ai la possibilité.

M MARANDON

ECMV : Quel est ton coureur de référence ?
Maxime : Sans hésitation, Alberto CONTADOR, c’est un grimpeur d’exception pour moi. Après, on n’aime ou on n’aime pas, mais il a des qualités au-dessus de la moyenne, et puis moi qui suis plutôt grimpeur comme j’ai pu le préciser ci-dessus, j’essaye quelques fois de m’identifier à lui.

ECMV : Comment se déroule ta préparation ?
Maxime : J’ai fait quelques séances de musculation le samedi sous la surveillance de Frédéric CORTIANA, ainsi que quelques séances de home trainer, mais maintenant je me concentre principalement sur les sorties du mercredi après-midi et le dimanche matin où je m’accroche dans le groupe de 9h00 après avoir débuté dans celui de 9h30. Je sens qu’au fil des entraînements je progresse, et c’est un surplus de motivation pour moi.

ECMV : Un dernier mot pour conclure ?
Maxime : Ce club, je le porte dans mon coeur. J'y ai vécu de très belles émotions, et j’espère faire honneur à ce maillot et pourquoi pas de la plus belle des manières. J’ai vraiment hâte de reprendre les compétitions !

Partager cet article

Repost 0

commentaires