L'ECMV

2019

78 Victoires individuelles
28 Prix d'équipe
16 Titres
>>Le palmarès 2019 de l'ECMV

Palmarès de 2018

65 Victoires individuelles
40 Prix d'équipe
18 Titres

 

1er club cycliste d'Essonne et 3ème d'Ile de France en 2017. Retrouvez toutes les infos, tous les résultats, toutes les photos des coureurs et de la vie de l'Entente Cycliste Montgeron Vigneux.

2018 :  LABELLISATION DE NOTRE ÉCOLE VÉLO par la FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CYCLISME

L'actualite De L'ecmv

Notre Club

25 septembre 2019 3 25 /09 /septembre /2019 22:12
Dans l'ordre : Coupe de la victoire des Ecole de Vélo au prix d'équipe (photo 1) / Les coupes de la victoire des Ecole de Vélo, la 2ème place au général du superchallenge, coupe de la 2ème place des cadets au prix d'équipe (photo 2)/ 2ème au classement général du Superchallenge du CIF 2019 (photo 3) / 2ème place des cadets au prix d'équipe (photos 4,5,6)Dans l'ordre : Coupe de la victoire des Ecole de Vélo au prix d'équipe (photo 1) / Les coupes de la victoire des Ecole de Vélo, la 2ème place au général du superchallenge, coupe de la 2ème place des cadets au prix d'équipe (photo 2)/ 2ème au classement général du Superchallenge du CIF 2019 (photo 3) / 2ème place des cadets au prix d'équipe (photos 4,5,6)
Dans l'ordre : Coupe de la victoire des Ecole de Vélo au prix d'équipe (photo 1) / Les coupes de la victoire des Ecole de Vélo, la 2ème place au général du superchallenge, coupe de la 2ème place des cadets au prix d'équipe (photo 2)/ 2ème au classement général du Superchallenge du CIF 2019 (photo 3) / 2ème place des cadets au prix d'équipe (photos 4,5,6)Dans l'ordre : Coupe de la victoire des Ecole de Vélo au prix d'équipe (photo 1) / Les coupes de la victoire des Ecole de Vélo, la 2ème place au général du superchallenge, coupe de la 2ème place des cadets au prix d'équipe (photo 2)/ 2ème au classement général du Superchallenge du CIF 2019 (photo 3) / 2ème place des cadets au prix d'équipe (photos 4,5,6)
Dans l'ordre : Coupe de la victoire des Ecole de Vélo au prix d'équipe (photo 1) / Les coupes de la victoire des Ecole de Vélo, la 2ème place au général du superchallenge, coupe de la 2ème place des cadets au prix d'équipe (photo 2)/ 2ème au classement général du Superchallenge du CIF 2019 (photo 3) / 2ème place des cadets au prix d'équipe (photos 4,5,6)Dans l'ordre : Coupe de la victoire des Ecole de Vélo au prix d'équipe (photo 1) / Les coupes de la victoire des Ecole de Vélo, la 2ème place au général du superchallenge, coupe de la 2ème place des cadets au prix d'équipe (photo 2)/ 2ème au classement général du Superchallenge du CIF 2019 (photo 3) / 2ème place des cadets au prix d'équipe (photos 4,5,6)

Dans l'ordre : Coupe de la victoire des Ecole de Vélo au prix d'équipe (photo 1) / Les coupes de la victoire des Ecole de Vélo, la 2ème place au général du superchallenge, coupe de la 2ème place des cadets au prix d'équipe (photo 2)/ 2ème au classement général du Superchallenge du CIF 2019 (photo 3) / 2ème place des cadets au prix d'équipe (photos 4,5,6)

7 septembre 2019 6 07 /09 /septembre /2019 19:07

La course des championnats du monde master Gran Fondo 45-49 ans à Poznan en Pologne !

Un long voyage pour une belle course...

Vous vous rappelez la course qualificative en avril sur un parcours vallonné de 150 kms. Je le savais à l'avance mais le championnat du monde est prévu sur un parcours très plat de 152 kms. Je sais que je ne serais pas à mon avantage étant donné mon gabarit longiligne et léger 😊.
Pour des raisons de logistique, je suis parti en voiture pour 1200 kms à l'aller en faisant escale en Allemagne. Trop de matériel à transporter pour aller en avion : plusieurs paires de roues, de la nourriture de « sportif » pour conserver une alimentation adaptée...
La course étant le dimanche matin, je suis arrivé à Poznan le vendredi après-midi.
Vendredi, je me suis décontracté les jambes en faisant 25 kms tranquille et en reconnaissant le début du circuit. On en profite le soir pour faire la cérémonie d'ouverture avec la présentation non officielle des différents pays présents sur la course : 46 nationalités différentes sont attendues. Je récupère mon package avec mon dossard, les puces, les goodies. On sera 232 dans ma course des 45-49 ans dont 9 français. Les plus nombreux sont de loin les Anglais. Cela est l'équivalent d'un peloton du tour de France donc ça être nerveux et des chutes sont à prévoir ☹
Samedi, c'est une journée clé avec le matin la reconnaissance du lieu où je serais ravitaillé par l'assistance logistique. Le ravitaillement aura lieu au 103 ème kilomètre dans une zone où la vitesse n'est pas trop élevée pour récupérer des bidons et potentiellement de la nourriture. L'après-midi, je décide de reconnaître le début du parcours et la fin du parcours avec d'autres coureurs de l'équipe de France de ma catégorie mais aussi d'autres catégories. Je vais croiser Jeannie Longo (qui court chez les femmes dans la tranche d'âge 60-64 ans) mais aussi des coureurs du monde entiers.

La course ...

Le départ est prévu toutes les 7 minutes par catégorie d'âge donc je partirais à 9h21 derrière les 40-44 ans.
Pour un départ à 9h21, je me lève à 6 heure du matin pour m'alimenter bien avant la course. Petit déjeuner avec 2 kiwis, 3 bananes, des fruits secs et un thé.
Sur place vers 7 h 30, je vais faire 10 kms d'échauffement puis essayer de ma placer au mieux dans le SAS de départ afin de ne pas être trop en queue de peloton. La notion de SAS me parle 😊.
Avec d'autres français, on échange différentes informations sur le parcours, le placement, l'expérience des différentes courses, la gestion de l'effort. Enfin on reste concentré. Pendant l'attente dans le sas de départ, je me suis fait contrôler mon vélo par un membre de l'UCI que ce n'était pas un vélo électrique avec assistance 😊. Plusieurs coureurs me demandent qui est le sponsor SAS sur mon maillot. Je leur dis que c'est ma société qui m'a payé c maillot de l'équipe de France customisé. J'ai de la chance 😊.
Juste avant le départ, je pense à un ami que devrait être avec moi dans cette course mais qui a eu un accident cardio vasculaire 3 mois plus tôt et qui dois arrêter le vélo. Il a été champion de France Master en 2015. Je vais rouler fort pour lui.
9h21 : le départ est donné, je suis en milieu de peloton donc moyennement placé mais presque impossible de remonter en tête car la vitesse est proche de 50 km/h et on est très proche. On sent que c'est nerveux car la chute peu arriver à tout moment. Je suis prudent et ne prends aucun risque. Les 15 premiers kilomètres vont s'effectuer à une moyenne de 45 km/h sur une longue ligne droite.
Au bout de 20 kms, certains ne peuvent plus soutenir le rythme élevé dans des petites routes sinueuses. Il faut être bien placé pour ne pas subir les trous dans le peloton. Tout se passe bien pour moi, je ne suis pas forcément bien placé mais les jambes sont là.
A 50 kms, grosse chute devant moi mais j'ai le temps de freiner et je dois passer dans le bord (dans l'herbe). Je suis à l'arrêt et le peloton s'est cassé en 2 parties. Tout de suite, on doit le reprendre et donc on va faire 5 kms à forte allure pour revenir dessus. On est moins de 10 à revenir sur le peloton. Les autres ne reviendront jamais.
A 60 kms, grosse « bordure » (qui signifie que le vent fort souffle de côté) et on est tous en file indienne pour se protéger. Mal placé à ce moment, le peloton de casse en plusieurs parties et là je me sens piégé. Je fais un effort ultime avec 10 autres coureurs mais impossible de revenir. On est à 200 m du peloton mais impossible de revenir. A ce moment-là, j'ai compris que le top 10 n'étais plus possible ☹.
Je vais ensuite gérer ma course le mieux possible. L'entente dans le groupe n'est pas super donc la moyenne chute. Dans ce petit groupe, on est tous de nationalités différentes : polonais, Russe, espagnol, Italien, tchèque, suédois, anglais...On parle un peu mais certains ne sont pas satisfaits de l'allure donc il y a quelquefois des attaques.
A 15 kms de l'arrivée, le rythme s'accélère car on va rouler à 42 kms/h de moyenne. On rattrape même d'autres groupes de lâchés. On sent que l'arrivée est proche. A 2 kms, je décide d'attaquer et de m'échapper de ce peloton de 50 personnes. Pas possible, un polonais et un russe ramène le peloton.
Il reste 1 kilomètre. Je suis en 4 ème position car je sais que c'est très nerveux et que le sprint approche. La vitesse accélère et je sens que les jambes chauffent. A ce moment là un italien à côté de mois fait un écart et c'est la chute. Il entraînera au moins une autre cycliste. Je ne me retourne pas et j'appuie à fond sur les pédales. Je franchis la ligne en 3 ème position de mon groupe.
C'est fini. Je suis un peu fatigué et je reprends mon souffle 15 minutes.

Les performances...
Je finis 90 ème sur 232 avec 39,3 km/h de moyenne sur les 150 kms soit 3 h 49 minutes. Globalement je suis satisfait de ma performance et j'ai évité les chutes. Cependant, je sais que mon placement dans le peloton est la raison d'avoir été lâché trop tôt à 60 kms de course. J'ai encore beaucoup à apprendre.
Les meilleurs ont fait 42 km/h de moyenne.
Résumé de ma course sur Strava (en dessous).

Remerciements ...
- Je remercie SAS France qui m'a soutenu dans cette épreuve et qui m'a encouragé au quotidien depuis Avril.
- Je remercie ma famille qui permets de m'entraîner et qui me soutien dans ce sport.
- Je remercie mon Club de Montgeron qui me permet de m'améliorer au fil des saisons.
- Je remercie les différentes personnes qui me conseillent tout au long de l'année sur les stratégies de course, les méthodes d'entrainement....

La suite...

Faire une bonne fin de saison en gagnant le contre la montre par équipe de 2 avec mon fils 😊.
Sinon rendez-vous en 2020 pour des championnats à Vancouver, en 2021 en Serbie et en 2022 en Italie sur un terrain montagneux. Je choisis 2022 😊

Résumé du Championnat du Monde MASTER de Jean-Charles REMY
1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 14:11

Cette année, le championnat ile de France a eu lieu à Sourdun (77) commune proche de Provins. Cette épreuve se déroule sur deux jours.
Samedi, les pass’cyclisme, les épreuves féminines juniors-seniors et minimes-cadettes.
Dimanche, les 2, 3, juniors et pass ’open, les écoles de vélo, les minimes et les cadets.
C’est un  circuit vallonné d’une longueur de 8.1 kms.

Epreuve Pass’cyclisme D1, D2, D3 et D4

Sur cette épreuve longue de 72.9 km, l’ECMV était représenté par 6 coureurs en catégorie D1.
Sébastien, Francisco, Willy, Raphael, Gilles et Christophe.
Heure de départ : 12h
Ils sont 134 au départ  et 107 classés, 
Malgré un bon placement en milieu de course, nos sociétaires ne parviennent pas à prendre la bonne. Seul Francisco et Gilles terminent dans le peloton. Christophe légèrement décroché fait le 3eme homme au prix d’équipe.
L’ECMV termine 7eme au général

Epreuve Féminines Juniors-seniors et Minimes-Cadettes

Sur cette épreuve longue de 40.5 km pour les minimes-cadettes et 64.8 km pour les juniors-seniors l’ECMV était représenté par 4 coureuses .Eloane en minime, Heddy Maëlle et Véronique (Véro) en senior.
Heure de départ Seniors et Juniors : 14h45
elles sont 27 au départ et 25 classées
Heure de départ Cadettes  et Minimes : 14h50
elles sont 28 au départ et 27 classées
En minime Eloane toujours très généreuse dans l’effort termine sa course malgré des maux de têtes. Elle termine à la 26 eme place.
En senior, nos trois sociétaires ont fait honneur à nos couleurs en terminant la course et en arrachant une très belle 3eme place aux prix d’équipe.
Heddy termine 21, Véro 23 et Maëlle 25.
Un grand merci à toute nos féminines d’êtres présentes et mention spéciale a notre Véro qui a pris le départ pour que l’on puisse être classé. Quelle bonne idée a-t-elle eu la ….
Le bilan de la première journée est mitigé. On reste mobilisé pour le lendemain.
On ne lâche rien …

DIMANCHE

2eme, 3eme, juniors et Pass’cyclisme open.
Sur cette épreuve longue de 105.3 km, l’ECMV était représenté par 6 coureurs 
4 juniors, Hugo, Aurélien, Guillaume et Charles. Robin et Guillaume en 3eme caté.

Heure de départ : 9h
Ils sont 107 au départ  et 59 classés, 
C’est sous une pluie fine que le départ est lancé, rapidement une échappée de 7 coureurs se forme. Aurélien est dedans.
Ce sera la bonne car derrière ce fut un véritable carnage au vu du nombre d’abandon. 
Nos valeureux sociétaires ont fait ce qu’ils ont pu, Hugo a essayé de sortir aussi mais trop dur.
A 1 kilomètre de l’arrivée, Nathan podestat lance le sprint, Louis Romiguiere (PAC95) prend la roue, Aurélien termine à la 2eme place. Bravo à lui car c’est le seul junior sur le podium, Louis et Cyrille sont en 2eme caté.
Hugo arrive à sauver les dégâts et termine 25, Charles 40, robin 43 et guillaume contal 48.
L’ECMV termine 7eme au général

Ecoles de Vélo

Sur cette épreuve l’ECMV était représenté par 11coureurs 
1 prelicencié (Bastien), 2 poussins (Owen et Thomas), 4 pupilles (Maxence, Tristan, Rayan) et 4 benjamins (Yann, Sullivan, Thomas et Clovis). Règlement oblige.
C’est un circuit plat d’une longueur de 3.1 km avec une épingle à cheveux 
Poussins : -1.5 tour soit 4.6km
Ils sont 28 à prendre le départ, Owen et Thomas plus motivé que jamais.
Thomas termine 6eme malgré un départ moyen, Owen termine 20eme.Bravo à eux car ils sont poussins 1ere année.
Pré licenciés 0.5 tour soit 1.5km
Ils sont 12 à prendre le départ, Bastien fidèle à son habitude nous fait l’honneur d’une belle 6eme place.
Pupilles 3 tours soit 9.3 km
Ils sont 57 à prendre le départ, nos valeureux pupilles ne se laissent pas intimider.
Dès le 1er tour, il y a une échappée d’environ 15 coureurs, Maxence est dedans prêt à en découdre au sprint final.
C’est ce qu’il fera d’ailleurs en coiffant au poteau le sociétaire de la Ferté Gaucher.
Bravo à lui car l’année prochaine il passe benjamin 1.
Tristan a fait son possible et est parvenu à une belle remontée au classement.il termine 31eme
Andres (pupille1) s’est accroché comme à son habitude, il termine 32eme rdv l’année prochaine 
Rayan nous glorifiera de sa joie de vivre à chaque passage malgré la difficulté il termine 52eme.

Benjamins 5 tours soit 15.5 km
Ils sont 65 à prendre le départ, nos valeureux benjamins ne se laissent pas intimider non plus.
Dès le 1er tour, il y a une échappée d’environs 20 coureurs, Yann, Sulli et Clovis  sont  dedans, Thomas légèrement décroché surveille les attaques .A mi-course Clovis lâche le paquet, il est déplâtré que  depuis 15 jours…Sulli saute également mais fait le boulot pour Yann. L’arrivée se fait au sprint, Yann termine à une honorable 6eme place derrière des coureurs expérimentés. 
Clovis termine à la 29eme place
Sullivan 31eme et Thomas 42eme 
Seul Thomas passe en minime l’année prochaine. A suivre…
-Grace à ses très bons résultats, l’ECMV termine 2eme au général  
Je tenais à rajouter que c’est encourageant pour l’année prochaine car nous avons la majorité de nos coureurs en 1ere année.

Minimes
Sur cette épreuve longue de 40.5 km, l’ECMV était représenté par 5 coureurs 
Hugo, Quentin, Arthur, Gary et Sacha.
Heure de départ : 13h30
Ils sont 93 au départ  et 67 classés, 
Sont présents pour cette course, un vent très fort et la pluie. Une vraie course de vélo pour guerriers
Dès le 1er tour une chute coupe le peloton en deux, devant on trouve un groupe d’une trentaine de coureurs avec Quentin, Sacha et Hugo.
Arthur, qui a encore loupé son départ et Gary, toujours impressionné par les gros pelotons sont plus loin, du coup bloqués par cet "incident de course".
2ème tour, Hugo attaque, Rayan (Team 94, le champion d'IDF) et Linval
(Aulnay) y vont, Quentin ne réagit pas assez vite, il perd 20 mètres et ne bouchera jamais. Dommage c’est la bonne Sacha fait l’élastique mais s’accroche. C’est terrible, la météo use les coureurs, ça explose de partout. Arthur et Gary sont aux alentours de la 35ème place.
Les choses s'annoncent plutôt bien mais rien n'est fait.
3ème et 4ème tour, rien à signaler en tête et dans le contre où se trouve Quentin (15 coureurs). Sacha n'a pu suivre et se retrouve dans le groupe suivant. Par contre derrière, Arthur ne cesse d'attaquer et de remonter de groupe en groupe...Gary se trouve en compagnie de 9 autres courageux.
Ça y est nous sommes dans le dernier tour, on y croit, Rayan tente dans la bosse, en vain, Hugo reste vigilent.
C'est donc au sprint que va se jouer la gagne, les trois coureurs sont au pied du faux plat d'arrivée, aux 500 mètres et c'est là que le champion d'Ile de France se dresse sur les pédales. Il tente de loin, très loin, pour émousser Hugo et Linval, plus rapides que lui. Mais aux 50 mètres il explose, se fait déborder par le sociétaire d’Aulnay, visiblement le plus frais, qui passe la ligne en 1er puis par Hugo qui s'arrache sous nos cris de supporters en délire, pour chercher une 2ème place 🥈oh combien importante devant le coureur du Team 94.
On attend Quentin, nous sommes stressés car le prix d’équipe va se jouer entre le Team 94 pour le moment 3 points et nous, 2 points.
Bansard (SCA 2000) arrive seul 4ème, il est sorti environ à 6 km de l’arrivée. Quentin a laissé faire car aucun Ils sont en haut de la côte, Quentin décide de mettre tout le monde dans la bordure et de tout faire péter… ça marche, ou presque car deux le suivent, Septier (Compans) et Mathias, un nouveau du Team94 ; aïe, ça va jouer serré, d’autant plus que ce dernier décide de ne jamais passer pendant les 3 derniers km !
La tension est à son comble, Quentin (qui espère qu'Hugo a devancé
Rayan) a peur de faire 3ème du groupe car si le coureur du Team94 fait 1er c’est cuit. Du coup à la flamme rouge, il dit à Septier de partir seul. Bien joué, néanmoins il ne faut pas que le reste du contre rentre. Alors il se met à la planche jusqu’à l’arrivée et bien entendu le jeune du team94 le saute sur la ligne. Il fait donc 7ème mais le tour est joué.
Les deux équipes ont 9 points, mais à la place, ce challenge tant convoité est pour nos minimes. 
Derrière les coureurs arrivent éparpillés, tous tellement motivés par l’événement qu'ils se sont attaqués pour chercher la plus belle place possible. Peu importe les conditions météo!
A ce petit jeu Sacha se classe à une très honorable 24ème place et Arthur qui vient de boucher 40 secondes en solo à une tout aussi honorable 25ème place, avec d’évidents regrets.
Puis arrive Gary, déçu de sa performance du jour (ça ne se passe pas toujours comme on le souhaite) mais néanmoins à la 38ème place, ce qui fait que nos 5 jeunes guerriers finissent dans la 1ère partie du peloton !!
Notre équipe faisait partie des favorites, mais nul n'ignore qu'il n'est pas simple d'honorer un tel statut. Alors, on peut vraiment les féliciter, d'autant plus que ce titre est une première dans l'histoire du club pour cette catégorie.
Mention spéciale à Adrien, désigné comme remplaçant qui a eu le courage de rouler seul et de faire 4 tours, dans ces conditions météorologiques, afin de préparer la course du club de la semaine
prochaine.

L’ECMV termine 1ere au général

Cadets

Sur cette épreuve longue de 79.9 km, l’ECMV était représenté par 4 coureurs 
Cyprien, Killian, Valentin et Robin
Heure de départ : 15h15
Ils sont 88 au départ  et 56 classés, 
La veille, les sites météo sont consultés à plusieurs reprises dans l'espoir d'un embellissement, mais les prévisions annoncent une épreuve de guerriers avec comme seul point positif : la température douce.
15h15 le départ est donné. Dès la fin du 1er tour, le rythme s'accélère et l'écrémage commence. Sur la ligne, le peloton s'étire, la tête de course sprinte et derrière ça saute de partout, Cyprien se retrouve dans un 3ème groupe, suivi de Killian et Valentin.
Pour Robin qui reprend la compétition, c'est plus dur mais il s'accroche.
Au fil des tours, la météo commence à durcir l'épreuve. Vent et pluie s'accentuent, on commence à dénombrer des abondons dont malheureusement Robin.
Cyprien est pris dans une chute ce qui lui fait perdre le 3ème groupe, Killian et Valentin adoptent un rythme résigné.
La pluie devient de plus en plus soutenue et les bourrasques de vent de plus en plus fortes. Cyprien met les bouchées doubles pour revenir sur le 3ème groupe. Cyprien se bat contre les éléments et remonte sur le 3ème groupe. On encourage nos trois guerriers car il y a des abandons et le classement compte.
Arrive le 6 ème tour, la cloche sonne, les commissaires arrêtent l'épreuve, la météo devenant trop risquée. Cyprien fini 44ème, Killian 55ème, Valentin 56ème.
Une épreuve de guerriers, il manquait juste le froid et quelques flocons de neige pour avoir une épreuve du Nord !
Félicitations à nos 4 cadets qui se sont bien battus contre une météo difficile.
L’ECMV termine 10 eme au général.

CLASSEMENT GENERAL
Malgré une météo capricieuse (surtout dimanche après-midi), l’ECMV a fait une très forte impression pour la deuxième année consécutive.
On remporte le Challenge en catégorie minime (la première fois depuis la création du club) et la deuxième place 
au super challenge à deux petit points du premier.
Merci à tous pour ces excellents résultats pour la deuxième année consécutive, merci également à Claude et Cyril pour les articles minimes et cadets. Et bien entendu à tous les parents, supportrices, supporters……
RDV l’année prochaine 

Marc RIEBEL

 

 

4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 07:45

2 titres, 6 vices champion et 5 médailles de bronze voici le bilan de cette saison 2018 

 Des médailles remportées sur tous les terrains (route VTT piste), dans plusieurs catégories (cadet,junior,espoir, senior, master)  et chez les dames;  cela prouve la bonne santé du club , n'oublions pas les 7 médailles en chocolat (4éme)  mais c'est bon pour la santé ( plein de fer) .

Bravo à  toutes et tous

3 CATEGORIERAMASSAMYTEDY 1ER

ROUTE

 

JUNIORBERNERONPAUL 1ERPISTE VITESSE 
      
MASTER 5BULLIOTJEAN MICHEL 2éme VTT
MASTER 4CORBEAULAURENT 2éme VTT
JUNIORCONTALGUILLAUME 2éme PISTE COURSE AUX POINTS
CADETGOUSSOTCYPRIEN 2éme 

PISTE 500M

JUNIORBERNERONPAUL 2éme 

PISTE KM

MINIMEDUCHAUSSOITHUGO 2éme ROUTE
      
JUNIORTARDIFAURELIEN 3éme

PISTE KM

DAMEBRUNETMARIE 3émePISTE COURSE AUX POINTS
DAMEBRUNETMARIE 3éme

PISTE POURSUITE

JUNIORGREGOIRETOM 3éme

PISTE POURSUITE

MASTER 3DERQUENNEOLIVIER 3émePISTE SCRATCH

 

article tedy.jpg
Bilan des Championnats d'Ile de France 2018
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 17:20

https://flic.kr/s/aHsm2k7iL2

Photos

Le 8 juin à SAINT QUENTTIN en YVELINE ont débuté les championnats d’Ile de France sur piste.
L’ECMV était représenté par Tom GREGOIRE pour le KM ,Aurélien TARDIF et Paul BERNERON pour le KM et le Kérin.
La soirée s’est soldée par un titre de Champion d’IDF du KM pour Tom GREGOIRE. Pour le Kérin Paul BERNERON sélectionné pour la finale avec les séniors se classe 6ème et prend la place de vice-Champion d’IDF junior. Aurélien TARDIF, quant à lui prend la 2ème place au KM et termine 12ème pour le Kérin.

JC BERNERON
 

30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 16:19

Ce vendredi soir 26 mai 2017, c’était soirée Championnat IDF Master de piste à Saint Denis.

Mon dieu, quelle belle soirée !

Pour l’ECMV, étaient présents les 3 acolytes suivants pour les épreuves du soir (750m et poursuite individuelle) :

Monsieur Frédo Cortiana l’âme piste du club, mécano en chef et qui misait tout cette année sur une récente « courante » pour courir au mieux.

Monsieur Yann Fretté, leader et champion sortant toujours aussi concentré et facile dans sa préparation le jour J.

Votre serviteur Fredc Fardeau, qui fidèle à lui-même, ne met les roues sur une piste qu’au moment du départ !!  La fraicheur est son atout principal, pas sûr que ce soit suffisant ... !!!

Début de l’échauffement :

Aïe ! Crevaison chez Fredc qui dévisse sa roue arrière et récupère la chambre de la roue avant... Grrrr, pas besoin de ça...

Début des compétitions :

Ouille ! on apprend que les catégories 40-44 et 45-49 sont regroupées donc plus de concurrence ... Vicieux les commissaires !!!

750 m :

C’est au tour de Frédo de se lancer et ... sa valve qui se dévisse ... arrêt technique ! Je le remplace. 5, 4, 3, 2, 1, 0 ! ... 1m et zipppp, je dévisse (comprendre : je décale !). Retour en arrière. Et c’est reparti (poussivement : trop gros avec le 14 dents). Une fois lancé, le compte-tours rejoint vite la zone rouge mais déjà la fin du 3ème tour se profile. Mais, mais, qu’est-ce qu’il fait au milieu celui-là ? Une nouvelle épreuve avec bonus en cas de strike ?  Je vise ? ... Erreur du commissaire qui était resté sur les 2 tours de la caté précédente !!! Bon mon Fredc t’es bon pour 3 tours de vis supplémentaires. Et là j’me dis : « moi qui voulait faire le 750m en guise de mise en route, je fais stage piste accéléré ! »

Frédo part ! Beau départ tout en force et efficace. Et beau temps : 1.00.043 ! (les 0.043 comptent vous verrez !)

On se rapproche des derniers départs de la caté. Je passe avant Yann et finis en 1.00.374. Oui .374... Frédo saura me le rappeler !

C’est parti pour Yann qui avait mis le 50 pour mieux partir et être rapidement en action (important pour cette distance). Bingo !  A l’arrivée, il signe le meilleur temps en 53.940 !!! Va-t-il garder son titre ? Plus que 1 ou 2 départs .... de trop car le meilleur temps va être amélioré 53.191. Et nous v’là avec un vice-champion IDF. Bravo Yann !

Poursuite :

S’agit d’éliminer l’acide lactique de l’effort intense du 750m. Et la soirée avançant, l’ensemble de la piste se retrouve à l’ombre, l’air devient plus respirable. Bonne nouvelle, car cela brulera moins les poumons mis également à rude épreuve sur la longueur de la poursuite. D’ailleurs infos des commissaires, contrairement à l’an passé, nous revenons bien pour notre caté au format sur 3kms soit 12tours (au lieu de 8).

Et c’est parti pour Frédo. Encore un beau départ. Les tours passant, cela devient difficile. Mais il s’accroche, quelle envie ce bougre. Quel mental ! Et il jette ses dernières forces dans le dernier tour. Peu de temps après, je me lance. Oh que c’est dur ... surtout en décalant à nouveau (trop de watts ?!!!) et là pas de seconde chance, vite il faut recaler. L’adversaire (costaud) lui n’a pas attendu. D’ailleurs il me dépassera au 2/3 de la course. Y a pas à dire,

c’est quand même un bel effort. Dur bien sûr mais assez grisant pour peu que l’on enfile en toute décontraction, les virages à plus de 45km/h !!!

A tour de Yann, qui fait encore une belle prestation, très bien en ligne, pas d’écart. Il tourne bien les jambes. Il signe à nouveau le meilleur temps en 3.56.620. Mais la poursuite suivante mettra fin à ses espoirs de retrouver son titre de poursuite. Le vainqueur signera un temps de 3.51.259 !!! On essaie de comprendre : Yann était resté sur le 50 dents du 750m, peut-être trop de gestion de l’effort par rapport à la longueur, et le vainqueur n’avait pas participé au 750m... Allez savoir. En tout cas, Yann reste un très beau vice-champion IDF de poursuite !

Yann se joint à moi pour adresser publiquement un grand merci à Frédo, un grand monsieur dévoué grâce à qui nous pouvons vivre ces moments de sport et un grand merci au club pour le prêt de matériel et son soutien.

Fredc Fardeau

25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 21:27

Je reviens vers vous pour vous annoncer ma 17ème place/32 aux Championnats Masters qui se sont déroulés dans le comité Picardie prês de Laon, à Monanteuil.

Le parcours était assez roulant et relativement sec, néanmoins glissant car il y avait pas mal de partie dans l'herbe.

Voir la reconnaissance du parcours > https://youtube.be/AqmMdMLFdUi

Pendant l'épreuve, pas de pluie (départ à 13h pour les M3,4) même quelques trouées bleues et de bonnes rafales de vent sensibles dans la clairière de la base de loisirs. Par contre, grosses averses sur la route à l'aller comme au retour. Pas de difficultés majeures sur ce Championnat avec un portage pour une traversée de marches et un bac à sable qui se passait à vélo.

2 petites buttes pas bien méchantes mais casse-pattes car tout le reste se faisait sur du gros braquets. Je prends un départ moyen car j'ai subi une queue de poisson au premier virage mais au fil des tours je reprenais quelques places grâce aux relances que je donnais à chaque segments. Sur le final je réussis à revenir sur un homme isolé et nous sommes rejoints pour former un trio. Je tente ma chance en accélérant dans la seule portion meuble du parcours mais il y a résistance, sur les derniers hectomètres je manque de jus (y'en avait plus, en fait!) et je finis par être lâché.

Le comité d'ile de France était fortement représenté car région limitrophe, si bien qu'il y a eu 5 titres en M1 et M3, M6 (Andréo, Grévin, Courtiade) et les dames : Burato en MF1, Temporelli en MF2 et plusieurs podiums (J.C Grange 2ème, Delamarre idem, une place de 3 pour Fournial en MF1 et 2 pour A. Sprutta en MF3,4,5)

Ce fut une belle organisation, et un déjà un bon souvenir, rendez-vous pour les prochaines épreuves.

Laurent CORBEAU