L'ECMV

MAILLOT-2014-ecmv

2017

28 Victoires individuelles
11 Prix d'équipe
3 Titres

2016

48 Victoires individuelles
26 Prix d'équipe
20 Titres
>>Voir le Tableau d'honneur 2017

1er club cycliste d'Essonne et 5ème d'Ile de France en 2016. Retrouvez toutes les infos, tous les résultats, toutes les photos des coureurs et de la vie de l'Entente Cycliste Montgeron Vigneux.

12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 09:00

Sébastien FAILLA s’avère être comme un moteur pour le club, issu de la célèbre école de cyclisme de l’ECMV, il a agrandi son palmarès au fil des années tout comme le club, reportage.

S_FAILLA.jpg

ECMV : Sébastien, quel bilan tires-tu de ta saison 2011 ?
Séb. : Dans l'ensemble elle fut plutôt bonne, malgré le manque d'entraînement. Heureusement que la motivation était présente car c’est aussi un facteur important sur le vélo. Une victoire m’aurait fait vraiment plaisir c’est sûr, mais malheureusement ce ne fut pas le cas, de quoi être une source de motivation pour l’année à venir. Je tiens aussi à remercier l'équipe Junior et les anciens qui sont venus courir de temps en temps avec moi en 2ème catégorie ce qui m'a permis de faire de meilleurs résultats. Pour illustrer cela, prenons par exemple les Boucles du Val d'Oise 2011 : sans eux, jamais je n’aurais fini deuxième au général.

ECMV : Quelle course t'a le plus marqué au cours de ta carrière de cycliste ?
Séb. : La course qui m'a le plus marqué lors de ma carrière cycliste a été le Championnat de France Cadets 2007. Pour un jeune, à cet âge là, c'est l’une des plus grande compétition que l'on puisse faire. Le nombre de spectateurs, ainsi que toute la logistique mise en place pour cette compétition, le staff autour du groupe qui représente l'équipe régionale, à cet âge, c'est grandiose !

ECMV : Quel est ton meilleur souvenir sur le vélo depuis le début de ta carrière?
Séb. : Mon meilleur souvenir va vous paraître assez fou mais bon il est vrai, si mes souvenirs sont exacts c'était lors de ma saison en catégorie Benjamin et c'était le Championnat de l'Essonne. Le matin, j'étais 2ème au classement général et la dernière épreuve de la matinée était la vitesse. C'est à ce moment là que Jimmy TURGIS (aujourd’hui à Nogent sur Oise), 1er au classement général, tombe lors de son épreuve de vitesse. Ne sachant pas s'il allait pouvoir courir l'après midi, je suis parti le voir pour lui dire que si je gagnais, je lui donnerais le maillot parce que hormis la chute il le méritait autant que moi. L'après midi, l'épreuve de route a lieu, et là, il gagne de très peu devant moi sur photo "finish". Le comble au terme de cette journée est que nous sommes tous les deux ex-aequo et comme l'épreuve qu'il avait remportée primait, il remporte le maillot de l'Essonne. Au vu de mon geste et de mon résultat ex-aequo, je me suis vu revêtir un maillot de l'Essonne.

ECMV : Quel est ton pire souvenir sur le vélo depuis que tu as débuté ?
Séb. : Mon pire souvenir étant justement à l'instar de mon meilleur souvenir, l’annonce des sélectionnés pour les Championnats de France Cadets. Depuis le début de saison, je ne pensais qu'à cela. J'étais chez des amis quand tout d'un coup mon téléphone s'est mis à sonner. Je réponds et je fonds en larmes apprenant par ma mère la non sélection pour le fameux Championnat. J'étais le premier remplaçant. Ensuite nous parlons à notre président, Jean-Claude, pour comprendre le pourquoi car potentiellement j'avais réussi toutes les épreuves pour avoir ma place. (Au niveau du vélo il y a beaucoup de choses à revoir car il y a des coureurs méritants mais pour plusieurs raisons on ne fait rien pour eux mais c'est peut être cela que l'on appelle l'individualisme mais tel est la caractéristique de notre merveilleux sport). Bon comme vous le savez, la fin fut quand même heureuse.

ECMV : Quels sont tes objectifs pour la saison 2012 ?
Séb. : Mes objectifs futurs sont tout simplement de monter en première catégorie, et par la suite m’y installer durablement.

ECMV : Aurais-tu une idée que tu pourrais apporter au club ?
Séb. : Investir au niveau de l'école de vélo, restructurer le club en donnant à chacun un rôle concret à tenir et de pouvoir avoir une accessibilité facile à une formation si besoin est. Il faut ménager certaines personnes qui depuis si longtemps permettent au club de perdurer et justement d'acquérir certaines connaissances de leur expérience et pourquoi pas faire en sorte que d’autres personnes s’investissent dans le club à la fois humainement et financièrement.

ECMV : Quelle est ta classique professionnelle de référence?
Séb. : Paris-Roubaix, sans hésitation. Je ne m’exprimerai pas dessus car pour moi le vélo ce n'est pas simplement de regarder mais plutôt de faire du vélo, à part le Tour de France je ne regarde pas les compétitions professionnelles sauf quand Jérémie GALLAND est présent lors de la compétition. Pourtant l’aspect historique d’une course comme Paris-Roubaix m’a toujours attiré.

ECMV : Quels sont tes coureurs pros de référence ?
Séb. : Paolo BETTINI pour moi c’est un coureur qui a tout gagné, c’était vraiment un coureur de grande classe. Je pense avoir ses caractéristiques, à moindre mesure bien entendu et Jérémie GALLAND pour pleins de raisons.

ECMV : Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ?
Séb. : En ce moment, j'écoute souvent KIM « Je fonds ». C'est du zouk. C’est une musique qui me permet de me détendre après une longue journée de travail.

ECMV : As-tu un dernier mot à ajouter ?
Séb. : Je tiens à remercier BLANCHER Sébastien (VC Savigny sur orge) qui était mon partenaire de route durant cette saison et avec qui j'ai pu voir un autre aspect du vélo qui me laissera que des bons souvenirs. Remerciement aussi à son club Savigny-sur-Orge pour leur générosité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires