L'ECMV

MAILLOT-2014-ecmv

2017

28 Victoires individuelles
11 Prix d'équipe
3 Titres

2016

48 Victoires individuelles
26 Prix d'équipe
20 Titres
>>Voir le Tableau d'honneur 2017

1er club cycliste d'Essonne et 5ème d'Ile de France en 2016. Retrouvez toutes les infos, tous les résultats, toutes les photos des coureurs et de la vie de l'Entente Cycliste Montgeron Vigneux.

23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 09:00

En provenance du Team Bonnat 91, Mathieu ISTIL rejoint la grande famille de l’ECMV pour la saison 2012, l’occasion de mieux le découvrir :

M_ISTIL.jpg

ECMV : Mathieu, tu rejoins l'ECMV, qu'est-ce qui t'a poussé à rejoindre le club ?
Mathieu : J’ai toujours eu l’image d’un club avec une vraie culture associative, une belle école de cyclisme et le souci de la formation. Alors, quand il a fallu changer de club avec ma copine et ma sœur, L'ECMV faisait partie des priorités. Ensuite, Claire (ma copine) et Marie (ma sœur) avaient remarqué Sophie Malet sur les courses féminines et comme nous habitons à Corbeil-Essonnes, le choix a été vite fait.

ECMV : Quel sera ton rôle exact auprès du club ?
Mathieu : Je suis directeur sportif/entraîneur de la nouvelle équipe féminine. Je vais également pédaler et donc courir quelques épreuves en 3ème catégorie.

ECMV : Raconte nous brièvement ton parcours de cycliste ?
Mathieu : J’ai commencé le cyclisme assez tard vers 21 ans après avoir pratiqué le handball et le basketball. Les débuts ont été difficiles, mais à force de travail et de persévérance j’ai finalement réussi au bout de 2 ou 3 ans à remporter ma 1ère épreuve en 4ème catégorie à l’époque. Par la suite, j’ai gravi quelques échelons dans la hiérarchie pour arriver en série nationale en 2004, en passant par une victoire au championnat de l’Essonne 3ème catégorie en 2003. Je n’étais pas au niveau, j’ai beaucoup galèré et un peu écoeuré, j’ai raccroché le vélo en fin de saison. Entre temps, je suis devenu photographe pour le magazine Cyclo Passion et le virus du vélo m’a repris 5 ans plus tard.

ECMV : Pourquoi as-tu choisi de pratiquer le vélo ?
Mathieu : C’est le sport dans lequel j’arrive le mieux à m’exprimer. Je ne suis pas très doué pour le sport et j’aime l’idée laborieuse qu’avec du travail, on peut obtenir des résultats convenables et se faire plaisir dans ce sport. J’ai aussi été fasciné par le Tour de France et Miguel Indurain, en particulier.

ECMV : Quelles seront tes ambitions pour 2012 ?
Mathieu : Je souhaite que les filles s’épanouissent dans cette nouvelle équipe, qu’on prenne du plaisir tous ensemble dans les courses auxquelles elles vont participer. Sinon, sur mon vélo, j’aimerai me retrouver à l’avant des courses et pourquoi pas faire quelques places.

ECMV : Comment se passe ta préparation hivernale ?
Mathieu : J’applique le même type de travail sur moi que celui que je propose aux filles que je suis. C’est-à-dire dans les grandes lignes, une grosse phase de travail de la force et de gainage/ renforcement musculaire puis une augmentation progressive de l’intensité et des charges de travail pour terminer par un travail de la puissance et du rythme juste avant les courses. Avant de reprendre le vélo, j’ai fait beaucoup de course à pied.

ECMV : Tu as été photographe pour le républicain et Cyclo Passion, en quoi cette profession t'a apportée un autre regard sur le vélo ?
Mathieu : Je travaille toujours pour Cyclo Passion (le mag’ de Guillaume Judas). Je suis passionné de technique et cette activité me permet d’être au contact des dernières nouveautés. Ca m’a aussi permis de découvrir l’aspect cyclosportif que je ne connaissais pas du tout et que j’apprécie énormément.

Partager cet article

Repost 0

commentaires